FR   ENG

Soutenez les droits humains, soutenez les DDH

 

MISES À JOUR


Soutenez les droits humains, soutenez les DDH

Les défenseurs des droits humains (DDH) maliens jouent un rôle crucial au sein de leur communauté : chaque jour, ils sont exposés à des risques importants lorsqu’ils veulent documenter les violations des droits humains, lorsqu’ils luttent contre l’impunité, protègent les droits des femmes et stoppent ou empêchent l’accaparement des terres. Chaque jour, ils aident à construire une société plus démocratique, participative et stable. C’est pourquoi il est si important de les protéger et de soutenir leur travail.

Le 6 octobre 2017, Front Line Defenders, une ONG basée à Dublin qui soutient les DDH en danger à travers le monde, le Service International pour les Droits de l’Homme et les défenseur-ses des droits humains maliens Mariam Diallo (AFLED), Mahamar Mactar (COMADDH) et Mody Samba Touré (CNAV), ont présenté la campagne “Soutenons les droits humains, soutenons les DDH”. Cette campagne est destinée à appuyer l'adoption du projet de loi sur la protection des DDH et de construire un soutien populaire pour sa mise en œuvre. La campagne a été développée en partenariat avec le Studio Tamani, et permettra de partager les témoignages et histoires des DDH maliens, expliquer l'importance de leur travail, et pourquoi il est fondamental de les soutenir et de les protéger.

En janvier 2017, le gouvernement Malien a approuvé un projet de loi pour la protection des DDH, qui va être débattu et soumis à l’adoption par l’Assemblée Nationale. Selon les DDH maliens, cette loi, pourrait être le premier pas dans la bonne direction.

"Lorsque cette loi sera adoptée, nous auront un cadre juridique pour nous protéger, qui nous aidera à avoir un plus grand impact dans notre travail quotidien. Elle nous aidera à travailler avec plus de sécurité et l'esprit tranquille" a déclaré Mahamar Mactar, président de la Coalition malienne des défenseurs des droits humains (COMADDH).

"Il est important que le parlement veille à ce que cet instrument de protection des défenseurs des droits humains soit conforme à la déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits humains du 9 décembre 1998, prenne en compte les besoins de protection spécifiques des femmes défenseurs des droits humains et mettant en place un mécanisme de protection efficace. Ce dernier devrait avoir le soutien politique des autorités et bénéficier des ressources nécessaires pour son fonctionnement." a dit Clément N. Voule, Directeur du Plaidoyer sur l’Afrique du Service International pour les Droits de l’Homme.

La nouvelle loi devra définir les responsabilités de l'État, afin d'offrir une meilleure protection non seulement pour les DDH, mais aussi pour leurs familles. La société civile et les défenseur(e)s maliennes demandent à l’Assemblée de s’assurer que la loi contiendra une disposition spécifique pour les femmes défenseuses des droits humains (FDDH), qui sont souvent plus exposées au danger que leurs homologues masculins, et souffrent de menaces liées au genre. Ils sont aussi convaincus que la Loi ne doive pas statuer sur qui peut etre considéré comme défenseur, la définition de DDH devant rester la plus large possible.

"Il est important que cette loi soit adoptée et mise en œuvre sans tarder. L’adoption de cette loi et son décret d’application, constitueront une reconnaissance du rôle vital joué par les DDH et cela inscrira le Mali dans la lignée des modèles positifs que sont la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso en matière de soutien et renforcement du travail des défenseurs”, a indiqué Olivia Tchamba, Coordonnatrice de la protection pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre chez Front Line Defenders.

Malgré les défis liés à son application, la loi sur la protection des DDH est une étape importante pour les DDH maliens, car elle reconnaitra l'importance de leur travail et combien il est important de les protéger.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site web de la campagne: https://www.radiohrd.org

Intervenants

* Mariam Diallo (Association Femmes Leadership et Développement Durable, AFLED)
* Mahamar Mactar (Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains, COMADDH)
* Mody Samba Toure (Réseau des Défenseurs des Droits de l'Homme, RDDH)
* Olivia Tchamba (Front Line Defenders)
* Clément Voule (Service International pour les Droits de l'Homme, SIDH)

Évènement libre, pour s’inscrire, envoyer un e-mail à : lorenacotza@riseup.net Des rafraichissements et boissons seront fournis.

Lieu : Maison de la Presse, Darsalam, Rue 617 porte 19, Bamako
Date : 06 octobre 2017
Horaire : 10h – 11h30


Contact presse : Lorena Cotza
lorenacotza@riseup.net
+39 3285761056





fld-logo
COMADDH-logo
Greffa-logo
uacdddd

Logo-AFLED
RDDH-logo
Yermatoun-logo

©2017 Front Line Defenders


powered by W3.css